Les danses



    Le style cubain vient de la danse casino des années 1950 et prend ses racines dans le Son cubain : très africain, « dans le sol ». On peut le danser dans des endroits bondés, les passes épurées, le tout dans la joie et la bonne humeur. Le couple se déplace essentiellement en décrivant des cercles successifs. C’est avant tout une danse de la rue, populaire et sociale. Elle se danse normalement sur le temps (sur le «1»).

    Thierry et Elena, directeurs de l’école Salsa con Elegua dansent dans un festival en Tunisie:



    La Rueda de Casino est une façon de danser le Casino ou la Salsa à Cuba. Cette danse porte aussi les noms de «Rueda Casino», «Salsa Casino» et «Rueda». Pour danser la Rueda, mot espagnol signifiant «roue», des couples forment un cercle. C’est une formation de plusieurs couples qui, guidés par un «Leader» (couramment appelé la «madre», produisent des figures avec des changements de partenaires. Les mouvements des couples peuvent être courts et simples, comme un changement de partenaires, ou longs et complexes et demander agilité et rapidité. C’est une façon très ludique d’apprendre la salsa !

    Voici une rueda géante de l’école ELEGUA à l’avant première du film «Street Dance 2» :



    La rumba est l’une des variantes de la musique/danse traditionnelle afro-cubaine. A ne pas confondre avec la Rumba de salon, qui est l’équivalent du boléro en danse sportive. Le Guaguancó est l’une des formes de la Rumba cubaine. Sur le plan rythmique, le Guaguanco s’accompagne de 3 tambours.



    La danse afro-cubaine est une partie de la culture cubaine très riche. Il comprend différentes traditions d’origine africaine, comme le Yoruba (d’origine du peuple Yoruba en afrique), le Congo (d’origine de la région du Congo en afrique) et la danse afro-haitiënne (les danses d’origine africaine arrivant à Cuba d’Haïti). Toutes ces danses demandent aux danseurs beaucoup d’énergie et d’expression corporelle.




    La Salsa con rumba est un savant mélange des techniques de la rumba sur les rythmes de la salsa. C’est une excellent manière de mettre en pratique ses cours de rumba en dansant en soirée.




    Née en République Dominicaine, elle y est très populaire depuis une dizaine d’année. Au début des années 60, la bachata faisait partie de la catégorie romantique, la musique que l’on écoute. Certains latinos disent même la musique « para beber » (pour boire en écoutant les paroles) par opposition à la musique « para bailar » (pour danser et faire la fête). La sensualité de ses pas permet aux plus timides de se révéler. Danse au rythme binaire, la bachata se caractérise par des pas de base et des figures simples, la rendant techniquement accessible à tous.





    Venez travailler votre style et votre féminité avec Aliuska tous les mardis pour un travail régulier et de qualité.